Vous êtes ici : Accueil Équipe>> Enseignant.e.s-chercheur.e.s Germán D. Fernandez-Vavrik

Germán D. Fernandez-Vavrik

  • Maître de conférences à l'Institut des Sciences et Pratiques d’éducation et de Formation (ISPEF) - EA Éducation, cultures, politiques (ECP)
  • Postdoctorats à King’s College London avec une bourse Marie Curie (Individual fellowship, 2017-2018) et à Sciences Po Paris (2015-2016)
  • Doctorat en cotutelle entre l’École des hautes études en sciences sociales et l’Université de Buenos Aires (soutance en 2014). Intitulé de la thèse: «Comprendre l'exception. La discrimination positive à l’Université en Argentine».

 

Ses publications portent notamment sur les inégalités et les discriminations dans la transition vers l’enseignement supérieur. Ces travaux en sciences de l’éducation et sociologie explorent en particulier le rapport pratique des acteurs institutionnels aux politiques éducatives. 

Comme chercheur à King’s College London, il a comparé les politiques d’accueil des etudiant·es de première année et ceux/celles en mobilité internationale à l’université anglaise. Précédemment, il a participé à une enquête à l’Observatoire sociologique du changement social (OSC) sur l’accompagnement des lycéens de la banlieue parisienne participant aux Conventions d’éducation prioritaire et leur intégration postérieure à Sciences Po. 

Dans sa recherche doctorale, au sein du Centre d’études des mouvements sociaux (CEMS/EHESS), il a étudié l’adoption de la discrimination positive en Argentine dans les années 1990. La thèse analyse en particulier la mise en place et les transformations du premier programme de ce type adressé à des Amérindiens des communautés huarpes à l’Université de Cuyo, à Mendoza. 

Ses travaux en cours au laboratoire ECP portent sur la circulation des savoirs entre diverses instances de gouvernance (locale, nationale et transnationale) et les pratiques professionnelles en milieu éducatif. Il co-anime depuis 2018 le programme de recherche CIVOIR (Circulation des savoirs entre sciences, politiques et pratiques en éducation et formation).

 

Publications

Articles parus dans des revues scientifiques à comité de lecture

«La discrimination positive et l’inclusion en tension : les ‘Conventions d’éducation prioritaire’ de Sciences Po». Raisons Éducatives, 22(1). Disponible sur CAIRN. Co-écrit avec Filippo Pirone et Agnès Van Zanten.

«L’origine comme ressource. La discrimination positive à l’Université argentine». Critique internationale 70(1), 2016, p. 159-181. Disponible sur CAIRN.

«Négocier la distance institutionnelle. Discrimination positive et interactions dans une salle de classe». Langage et société, 156(2), 2016, p. 35-56. Disponible sur CAIRN.

«Un trato excepcional. Acción afirmativa cotidiana en la Universidad Nacional de Cuyo». Revista de Política Educativa, 4, 2013, p. 75‑110. Disponible sur les portails Redalyc et EPAA.

«To Understand Understanding: How Intercultural Communication is Possible in Daily Life». Human Studies, 33(4), 2010, p. 371‑393. Disponible sur JSTOR.

«L’expérience et l’identité. Comment parler de l’appartenance à un collectif ?» Émulations - Presses Universitaires de Louvain, 8, 2010, p. 73-86. Disponible sur le site des Presses universitaires de Louvain et sur Google Books.

«La realización práctica del origen. Algunas razones del devenir étnico y campesino en Mendoza». Estudios de Filosofía Práctica e Historia de las Ideas, 12(1), 2010, p. 23‑39. Disponible sur le portail Scielo.

«Mostrar y decir la etnicidad: reglas prácticas, indígenas y campesinos en una universidad argentina». Cuadernos Interculturales - Universidad de Valparaíso, 8(14), 2010, p. 185‑195. Disponible sur le portail Redalyc.

«Extrañamiento: una inmersión en el mundo de la vida». Revista Confluencia - Universidad Nacional de Cuyo 2(5), 2005, p. 95-104. Disponible sur le site de l’Université de Cuyo. Co-écrit avec Rosa Bustos.

Contribution à des ouvrages collectifs

«L’ “étrangéité” ordinaire des non locaux. Tracer des frontières grâce à la catégorisation». Dans L. Greco & M. Auzanneau, Dessiner les frontières. Lyon: ENS Éditions, 2018, p. 99-116.

«Care (théories du) et éducation». Dans A. Van Zanten & P. Rayou (éd.), Dictionnaire de l’éducation (2e éd.). Paris, PUF, 2017, p. 66-69.

«Pratiques morales dans l’enseignement supérieur: la mise en accueil». Dans G. Gallenga, M. El-Miri, & L. Verdon (éd.), Les Improbables du service public. Paris: Karthala, à paraître en 2019. 

«Un recién llegado y un pueblo kafkiano». Dans F. Naishtat (éd.), La crisis de sentido en debate. Historicidad, Subjetivación y Política. Buenos Aires Biblos, à paraître en 2019.

«Realizar la pertenencia. Más allá de la identidad y sobre las fronteras». Dans A. Arpini (coord.), El humanismo, los humanismos. Ideas y prácticas revisadas desde nuestra América. Mendoza, EDIUNC, 2015, p. 341-352. Voir table des matières.

«La alternancia de código como alternancia de marco: una propuesta para pensar la comunicación cotidiana con recién llegados». Dans V. Unamuno & Á. Maldonado (éd.), Prácticas y repertorios plurilingües en Argentina. Buenos Aires, Universitat Autònoma de Barcelona, 2012, p. 113‑139. Disponible sur le site de l’Université Autonome de Barcelona.

«Un mundo de actos. Prácticas de compromiso y exilio de agentes universitarios argentinos». Dans F. Beigel (éd.), Autonomía y dependencia académica. Universidad e investigación científica en un circuito periférico: Chile y Argentina (1950-1980). Buenos Aires: Biblos, 2012, p. 271‑313.