Vous êtes ici : Accueil Équipe>> Enseignant.e.s-chercheur.e.s Stanislas Morel

Stanislas Morel

votre photo de profil, L’image contient peut-être�: 1 personne

 

Stanislas Morel

Maître de Conférences

Université de Saint-Etienne
Laboratoire Education, Cultures, Politiques
2, rue Tréfilerie, 42000 Saint-Etienne
00.33.(0)4.77.81.19.00
stanislas.morel@univ-st-etienne.fr
 
 
 

Notice biographique

 
 

Les recherches de Stanislas Morel se situent dans le domaine de la sociologie de l’éducation. Ses premiers travaux prennent pour objet l’action culturelle en milieu scolaire et les rapports entre classes populaires, culture savante et culture scolaire. Ses recherches ont ensuite porté sur la question de l’échec scolaire : sociogenèse et institutionnalisation du problème, transformation des catégories de pensée et de classement, « partenariats » et concurrences professionnelles autour de l’interprétation et du traitement des difficultés scolaires. Sa thèse, L’échec scolaire en France (1960-2010). Sociologie d’un champ d’intervention professionnelle, soutenue en 2010 à l’EHESS, aborde la question de l’échec scolaire en s’inspirant de la sociologie des problèmes sociaux et de la sociologie des professions en lien avec l’éducation au sein de et hors de l’école.

 

Publications

 

Ouvrage :

(2014). La médicalisation de l'échec scolaire, Paris, La dispute.

Articles dans des revues à comité de lecture :

(2016) « Troubles dans les apprentissages. Neurosciences cognitives et difficultés scolaires », Revue européenne des sciences sociales, 54-1, 221-248.

(2015) "Catégories de l’entendement et modes de valorisation professionnelle chez les formateurs de professeurs des écoles", Revue française de pédagogie, n°189.

(2015). "La medicalización del fracaso escolar en Francia. Una forma contemporánea de etiquetaje de los alumnos con dificultades escolares", Revista de la Asociación de Sociología de la Educación ( RASE ), Vol. 8, Nº. 3, p. 321-334.

(2013). « L’école, la musique savante et les adolescents des classes populaires – Les dilemmes de l’action culturelle à l’école », Diversité Ville-École-Intégration, n° 173.

(2012). « La cause de mon enfant. Mobilisations individuelles de parents d’enfant en échec scolaire précoce », Politix, n° 99, p. 153-176. Article sélectionné par Politix pour l’édition anglaise. Titre de la version anglaise : "The Interests of My Child. The Individual Mobilizations of Parents Whose Children Are Failing Early at School".

(2012). Les professeurs des écoles et la psychologie. Les usages sociaux d’une science appliquée. Sociétés contemporaines, n°85, 133-160. Article sélectionné par Sociétés contemporaines pour l’édition anglaise. Titre de la version anglaise : "Schoolteachers and Psychology: The Social Uses of an Applied Science".

(2008). L’ambivalence de la psychologisation des rapports de travail dans les institutions "psy". Sociologies pratiques, PUF, n°17, 67-80

(2006). Une classe de "ZEP" à l’Opéra. Effets et enjeux de l’action culturelle. Réseaux, vol. 24, n°137, 173-205

Chapitre d’ouvrages collectifs :

(2016). « Au(x) cœur(s) des professions. Penser le rapport des professions à l’hétéronomie avec Abbott et Bourdieu », in Demazière D. et Jouvenet M. (dir.), Andrew Abbott, sociologue de Chicago. Héritages, dépassements, ruptures, Paris, Editions de l’EHESS.

(2008). Des problèmes scolaires aux difficultés psychologiques : reformulations d’une déviance, in Gérard Mauger, Jose Luis Pestana Moreno, Marta Roca Escoda (dir.), Normes, déviances, insertions, Zurich, Seismo, 87-113.

Autres articles :

(2008). Pour une sociogenèse du partenariat entre les champs artistique et scolaire, Les cahiers Innover et réussir, CRDP Créteil, n°14, 13-18.

(2004), Le partenariat Culture / Éducation, Textes et documents pour la classe, n°875.

Recensions

(2013) Wilfried Lignier, La petite noblesse de l’intelligence. Sociologie des enfants surdoués, La Découverte, 2012, in Sociologie du travail, 55-3.

(2013) Jean-Yves Rochex et Jacques Crinon, La construction des inégalitésAu cœur des pratiques et des dispositifs d'enseignement, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2011, in Revue française de pédagogie, 179, 2012.

(2007) Faure S. et Garcia M-C. Culture hip-hop, jeunes de cités et politiques publiques, in Gérard Mauger et Louis Pinto (dir.), Lire les sciences sociales, n°5, Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme, pp. 161-172.

Communications orales dans des colloques à comité de lecture

(2016) « Les enjeux contemporains des relations entre professionnels de l’éducation et professionnels du soin », intervention lors du congrès international de l’AREF (Actualité de la recherche en éducation et formation), Université de Mons (Belgique), 5 juillet.

(2016) « Médicaliser l’échec scolaire », intervention dans le cadre des journées d’études organisées par l’APRASED (Association des Professionnels des Réseaux d'Aides Spécialisées), Tyrosse / Bayonne, 16 juin.

(2016) « Echec scolaire et médicalisation », conférence inaugurale du XXVIIIe congrès de l’association des Conseillers Médicaux de l’Éducation Nationale (ASCOMED), Université de Toulon, 25 mai.

(2016) « Faire collaborer les professions en temps de crise. Les effets de l’intensification des politiques publiques « partenariales » sur le travail des professionnels », intervention dans le cadre des Journées internationales de sociologie du travail, co-organisées par le Laboratoire d'Economie et de Sociologie du Travail (LEST) et Kekmokop (Centre de morphologie sociale et des politiques sociales), Université d’Athènes (Grèce), 12 mai.

(2016) « La politique de la ville, les inégalités et l’échec scolaire », Intervention dans le séminaire « Culture, école et légitimités » animé par  Stéphane Beaud,  Julien Duval, Bertrand Geay, Paul Pasquali, EHESS, 14 avril.

(2016) Intervention dans le séminaire « Corps et Sciences sociales » animé par Dominique Memmi et Sébastien Lemerle, MSH Paris Nord, Séance « Administrer la déviance scolaire », EHESS, 8 avril.

(2016) Intervention dans le cadre des « Mardis du réseau dys » (réseau de professionnels de santé), animé par le Professeur Fourneret, Chef de service – Psychopathologie du Développement, Hôpital Femme Mère Enfant de Bron, 22 mars.

(2016) « Le “partenariat” comme objet d'enquête sociologique. Une enquête sur la prise en charge des enfants en difficulté dans le cadre scolaire », intervention dans le cadre du séminaire « Ecole et Handicap » (séance avec le pédopsychiatre Philippe Metello- pédopsychiatre, médecin-directeur de l’USIS) animé par Isabelle Ville et Jean-Sébastien Eideliman, EHESS, 3 mars.

(2016) « La médicalisation de l’échec scolaire. Modalités, enjeux, effets », conférence au centre médico-psycho-pédagogique départemental de Marseille dirigé par le Dr Guillaume Bronsard (Pédopsychiatre), 11 février.

(2015) « Des problèmes sociaux "en copropriété" ? Les effets de l’« injonction partenariale » sur l’interprétation et le traitement de l’échec scolaire », Intervention au colloque « Croisades privées et problèmes publics. L’héritage sociologique de Joseph Gusfield » Université Paris-Dauphine et EHESS, Paris - 23-24 novembre.

(2015) « La médicalisation de l’échec scolaire », intervention dans le séminaire de Régine Sirota, Sociologie de l’enfance, Paris V, 4 décembre.

(2015) « Les enjeux de l’interdisciplinarité », Conférence inaugurale au colloque international « Les sciences et l’incertitude : déterminismes, déterminations, normes discours », Villa Noel, Bucarest, 19 novembre.

(2015) “La medicalización del fracaso escolar”, Séminaire du département de sociologie de l’éducation, Université Complutense de Madrid, 11 novembre.

(2015), « La construction de l’enfance », Table ronde dans le cadre des rencontres Michel Foucault, Poitiers, 4 novembre.

(2015) « Le traitement des difficultés d’apprentissage de la lecture par les neurosciences cognitives : une (re)naturalisation de l’échec scolaire ? », Séance semi-plénière, congrès de l’Association Française de Sociologie, Université de Versailles Saint-Quentin, 2 juillet.

(2015) « Les concurrences intra et interprofessionnelles dans le domaine de la prise en charge des enfants », Les journées de Foljuif, CMH/École normale supérieure, mercredi 24 juin.

(2015) « Qu’est-ce qu’un « bon » professeurs des écoles » ? Les catégories de l’entendement des formateurs du premier degré », Séminaire Normes et normativité, ECP, Lyon 2, 16 juin.

(2015) « Professions intermédiaires et rationalisation de l’activité. L’ambivalente appropriation des référentiels de compétences dans la formation initiale des enseignants du premier degré », Journée d’étude IRISSO / IREDU : « Les acteurs face aux changements institutionnels : Résistances, contournements et appropriations stratégiques dans les institutions scolaires et universitaires, Université Paris Dauphine, 12 juin.

(2015), « Les enseignants et les référentiels de compétences : modalités d'appropriation et d'émancipation d'un nouveau modèle de normativité », communication au congrès de l’association suisse de sociologie, Lausanne, 4 juin.

(2015) « Trastornos escolares », Conférence à l’université de Grenade (Espagne), mardi 5 mai.

(2015), « School Failure » in the « Progressive Era », L’émergence du problème de l’échec scolaire aux Etats-Unis (1900-1920), Communication au séminaire du Centre européen de sociologie et de science politique, CNRS/site Pouchet, Paris, 15 avril.

(2015) « La médicalisation de l’échec scolaire », conférence à l’ISPEF/Lyon 2, mercredi 25 mars.

(2015) « Les effets de la médicalisation sur les apprentissages scolaires », conférence à l’ESPE de Poitiers, 11 mars.

(2014) « Médicalisation, Handicap et échec scolaire », communication au séminaire d’Isabelle Ville, Sociohistoire du handicap, EHESS, 16 décembre.

(2014) « Les formes contemporaines de médicalisation de l’échec scolaire », Intervention dans le cadre des Mercredi de la diversité, Université de Nantes, ESPE, 3 décembre.

(2014), « La médicalisation de l’échec scolaire », communication au séminaire de Séverine Chauvel, Sociologie de l’éducation, EHESS, 26 novembre.

(2013) « Médicalisation du scolaire ou "scolarisation" du médical ? », Congrès de l’AFS, RT4, Nantes, 2 septembre.

(2013) « Professions et domination », Congrès de l’AFS, RT1, Nantes, 2 septembre.

(2012) Lire les sciences sociales. Présentation du livre de Wilfried Lignier La petite noblesse de l’intelligence (La Dispute, 2012) et de Jean-Yves Rochex et Jacques Crinon, La construction des inégalitésAu cœur des pratiques et des dispositifs d'enseignement, (Presses universitaires de Rennes, 2011).

(2012) « Neurosciences cognitives et pédagogie », Journée d’étude : Les usages sociaux des sciences du cerveau (XIXe-XXIe siècle), Maison des sciences de l’homme, New York University.

(2012) « Les enseignants spécialisés, pairs ou experts ? ». Journée d’étude : Les luttes des métiers à l’école, organisée par Education, cultures, politiques, Lyon 2.

(2012) « Les usages de la psychologie dans le travail des professeurs des écoles ». Journée d’étude : Le travail enseignant : questions épistémologiques et didactiques, organisée par le CIREL, Lille 3.

(2012) « La construction des goûts musicaux d’adolescents scolarisés en ZEP. Un retour sur la transformation des normes de légitimité ». Colloque : Transmission et appropriation des pratiques musicales, socialisation en banlieue et ailleurs, Université de Paris 8.

(2012) « Bourdieu et les professions. Effet de champ et effet de corps ». Colloque : Bourdieu et le travail, CNRS Pouchet.

(2011) « De la cause à la croisade. Les usages sociaux des troubles des apprentissages par les parents d’enfants en échec scolaire ». Colloque : Fabrication familiale de la réussite scolaire et processus scolaires d’ajustement aux publics, Université de Paris Dauphine.

(2011) « Organisation et reproduction des concurrences professionnelles. Le cas du traitement "pluridisciplinaire" de l’enfance inadaptée" ». Colloque : Les parcours sociologiques d'Andrew Abbott, Université de Versailles-Saint-Quentin.

(2011) « La réinvention de l’« échec scolaire » par les sciences sociales au tournant des années 1970. Propriétés et trajectoires des agents porteurs d'innovation intellectuelle », Congrès AFS, RT 27, Grenoble.

(2011) « "On est plus intelligent à plusieurs que seul", L’ouverture des enseignants aux « partenaires », leitmotiv du discours sur l’innovation », Congrès AFS, RT4, Grenoble.

 

(2009) « Injonctions institutionnelles à se raconter L’exemple des parents d’enfants en difficulté dans le cadre scolaire », intervention dans le cadre du RT 22, Congrès de l’AFS, Paris 2009.

Morel S. (2008) Enjeux et effets du recours à l’aide psychologique dans le cadre des déviances scolaires, « Ce que l’école fait aux individus », Université de Nantes, CENS/CREN, Juin, 2008.

Morel S. (2006). La division du travail dans les institutions revendiquant une orientation psychanalytique, « Ethnographies de la santé publique : confronter théories et terrains », MSH Paris Nord / EHESS.


Travaux universitaires

Thèse pour l’obtention du doctorat en sociologie, soutenue le 10 décembre 2010 à l’EHESS :

L’échec scolaire en France (1960-2010). Sociologie d’un champ d’intervention professionnelle

Composition du jury : Stéphane Beaud, Michel Chauvière, Vincent Dubois, Bertrand Geay, Francine Muel-Dreyfus, Gérard Mauger (directeur de thèse)

Résumé de la thèse :

Cette thèse analyse le « problème social » de l'échec scolaire sous l'angle de l'espace des groupes professionnels impliqués dans sa définition et/ou sa résolution. Cet espace est abordé comme un « champ d'intervention professionnelle » dont on étudie la genèse au cours des années 1960, la structuration dans les années 1970 et les transformations jusqu'à aujourd'hui. Il s'agit non seulement de retracer les controverses épistémologiques sur les causes du phénomène et sur les moyens de le résoudre, mais aussi de rendre compte des concurrences entre les différents groupes professionnels ou institutions dont l'activité est en lien avec la prise en charge des enfants en difficulté dans le cadre scolaire. Historiquement variables, ces concurrences entre praticiens se stabilisent néanmoins dans des modes d'organisation pluridisciplinaires du travail (pédagogique, psychologique, médicale, « sociale ») supposés permettre le dépassement des corporatismes et la mise en œuvre d'une réponse « optimale » car globale et concertée. Après avoir retracé la genèse de ce type d'organisation du travail, la thèse en saisit les enjeux professionnels en s'appuyant sur une série de monographies réalisées dans trois établissements accueillant des élèves scolairement déviants (une école primaire, un centre médico-psycho-pédagogique et un service hospitalier spécialisé dans les « troubles des apprentissages »). L'ethnographie du travail de prise en charge (observations / entretiens) permet, par ailleurs, de mettre en évidence la pluralité des réponses apportées à l'échec scolaire ainsi que la division technique et morale du travail de remédiation dans chacune des trois institutions étudiées.

Organisation de colloques et de séminaires

(2013) Organisateur du colloque « Les formes contemporaines de médicalisation et de psychologisation de l’échec scolaire », 13 avril 2013, Université de Saint-Etienne.

(2013-2015) Coordinateur de l’atelier du CESSP / CNRS Pouchet