Vous êtes ici : Accueil Recherche Axe 2 : Politique de la diversité, monde commun Projet 3 - Construction du commun

Projet 3 - Construction du commun

 

Responsable : Françoise Lantheaume

 

Recherche 1 - Fabrication du commun et diversité culturelle (resp. : Françoise Lantheaume)

 

Cette recherche poursuit l’exploration de la notion de diversité dans des sociétés postindustrielles confrontées au développement de revendications identitaires hétérogènes (communautés, territoires...) appelant une nouvelledéfinition du lien social. Elle vise comprendre à quelles conditions la construction d’une culture commune peut définir ce lien social et lui donner sens. Elle interrogera le postulat d’un universel républicain déconstruit par les revendications mémorielles à partir de la poursuite de l’analyse du corpus international de récits de l’histoire nationale par les élèves, sous l’angle de leurs variations territoriales et de la place et du sens des religions dans ces récits. Partenariat avec l’université de Corse (plan État-Région, 2015-2020) (UMR Lisa), collaboration avec les universités de la Réunion, de Bourgogne, Laval à Québec (J. Létourneau), de Genève, avec l’ESPE-Lyon 1 et l’ISERL. La création d’une banque de données constituée des récits d’élèves accessibles à d’autres chercheurs et des productions de valorisation et de formation sont visées.

 

Recherche 2 - Les religions à l’école (resp.: Françoise Lantheaume)

 

À partir d’une approche pluridisciplinaire et internationale, la recherche vise à construire un cadre interprétatif commun à quatre pays (France, Brésil, Suisse, Québec) afin de comprendre les ressources mobilisées par les acteurs et les stratégies qu’ils mettent en œuvre lorsqu’ils sont confrontés à une situationde désaccord et de controverse à propos de la place et du rôle des religions à l’école, en étant attentifs aux règles locales et aux "compétences prudentielles" des professionnels. Le niveau du second degré est privilégié. Partenariat avec un consortium d’universités québécoises, les universités de Sao Paulo et de Recife, Brésil, la HEP Vaud, Lausanne, et au sein de la COMUE : le GREPS, Lyon 2 ; l’ESPE-Lyon 1 ; l’ISERL ; l’Ifé-ENS. Projet financé par la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (DILCRA). Site dédié : http://redisco.hypotheses.org/

Un projet dans le cadre du projet IDEX de la COMUE de Lyon et de la SFR Éducation fondé sur un consortium de 8 unités de recherche de la COMUE, l’ESPE Lyon 1, l’Ifé-ENS, l’ISERL et un partenariat international (Europe –Allemagne, Belgique-, Brésil, Québec). Intitulé : Religions, Laïcité, Morale, Éducation : pluralité des appartenances et monde commun (RELAME).

Projet ANR franco-québécois déposé en 2015 avec un consortium d’universités québécoises et le GREPS (Lyon 2) : Religions, récits nationaux et croyances radicales en contexte scolaire(RENASCO)

 

Recherche 3 - L’accès des hommes et des femmes à des postes de responsabilité dans la fonction publique : le cas des inspecteurs et des inspectrices de l’éducation nationale (resp. : Gilles Combaz)

 

Dans le prolongement des travaux sur les chefs d’établissement et les directeurs d’école, les logiques d’accès aux postes d’inspecteurs de l’éducation nationale seront analysées à partir d’une cinquantaine d’entretiens narratifs (Bertaux, 2013) : quels sont les choix et les arbitrages opérés par les hommes et les femmes tout au long de leur carrière (investissement dans la sphère domestique, de vie personnelle (mariage, célibat, etc.), importance des activités extraprofessionnelles (syndicales, politiques, culturelles, etc.) ? Quels incidents ou opportunités émaillent leurs parcours, envisagés dans un processus dynamique ?

 

Recherche 4 – Education, territorialités et territoires (resp.  Pierre Champollion)

La recherche porte sur l’impact du territoire sur l’éducation et, au-delà du territoire pris comme contexte, sur le territoire comme acteur éducatif. Les investigations portent sur les inégalités d’éducation et d’orientation d’origine territoriale. Elles concernent en particulier  l’école rurale et montagnarde, tant française que méditerranéenne (Italie et Espagne, notamment ; partenariats avec les universités de Barcelone et de Saragosse), sans oublier pour autant l’école urbaine située en zones sensibles.

 

Recherche 5 : La mémoire comme outil contemporain d'action civique (resp. Dana Popescu-Jourdy)

La mémoire est étudiée à travers le rôle qui est le sien dans laproduction de l’« espace public », notamment à partir des sociétés post-communistes (apprentissage de l'histoire, évolution des médias, mise en place des cérémonies et évènements mémoriels, utilisation des archives des services secrets, etc.).