Vous êtes ici : Accueil Recherche Axe 2 : Politique de la diversité, monde commun Projet 2 - Modèles politiques de l'éducation

Projet 2 - Modèles politiques de l'éducation

 

Responsables : Philippe Foray et Frédéric Mole

 

Recherche 1 : L’éducation et le Care (resp. : Philippe Foray, Marc Derycke)

 

1.1 Le "Care" : un concept opérationnel pour penser l’éducation ? (resp. Philippe Foray)

Les travaux relatifs au care, inaugurés aux Etats-Unis à partir de 1982, par la publication de l’ouvrage de Carole Gilligan, In a different voice connaissent, en France, une diffusion lente de ce courant de pensée en particulier grâce aux traductions des auteurs majeurs. A fortiori, les concepts et théories du care n’ont été que marginalement appliqués à l’éducation, et encore moins à l’éducation morale. La recherche consistera à étudier le caractère opératoire des concepts et théories du care  (Gilligan, 1986 ; Tronto, 2003 ; P. Paperman et S. Laugier (2005) ; F. Brugère  (2011), etc.) dans le domaine éducatif.

1.2 La Relation éducative et l’Autorité revisitées à partir de la notion de"care"(resp. Marc Derycke)

En continuité avec le colloque international L’éducation et le care (printemps 2015), travail sur les thèmes de la relation éducative et de l’Autorité revisités à partir de la notion de care et des conséquences de son utilisation (la prématuration humaine, peut-elle être tenue pour une cause principielle de la "vulnérabilité" (Gilligan, Tronto, etc.) et de la dépendance ?). Projet de journée scientifique avec M. Morisse (Paris 8) sur le Thème Autoformation et émancipation (19/06/2014, Paris), ainsi qu’un exposé sur "Care et relation éducative"au SéminaireQuestions éducatives, UJM, en mai 2014.

 

Recherche 2 : Éducation et autonomie (resp. Philippe Foray)

L’idée selon laquelle l’autonomie constitue un résultat et un but de l’éducation est ancienne. Elle trouve aujourd’hui un surcroît de vigueur en raison du succès social qui s’attache à cette notion. Simultanément, la signification de la notion change : nous sommes moins concernés aujourd’hui par le concept kantien de l’autonomie comme capacité rationnelle à se donner des règles d’action que par l’exigence d’ "agir par soi-même", face non seulement aux formes de dépendance, mais aussi de réification et d’aliénation qui nous séparent de notre propre agentivité. La recherche envisagée se propose d’explorer les différentes façons dont les pratiques éducatives (scolaires, mais aussi familiales et sociales) permettent un développement de l’autonomie dans une "société de l’autonomie généralisée" (Ehrenberg, 2005). Quels obstacles doivent être surmontés et quelles conditions sociales et politiques – dont en particulier ce qui concerne les politiques éducatives – doivent être mises en œuvre pour permettre à tout citoyen de développer ses capacités (capabilités) d’autonomie (Nussbaum, 2000) ? Un ouvrage est en cours de rédaction sur cette thématique.

 

Recherche 3 : Analyse historique des stratégies et controverses politiques en éducation (Resp. Frédéric Mole et Anne-Claire Husser)

Parce qu’elle ne se réduit pas à l’évolution de ses rouages et de ses structures, l’institution scolaire se donne toujours aussi à saisir comme enchâssée dans le tissu des discours qui s’efforcent de l’inventer, de la produire, de la critiquer, de la réformer.La recherche analyse les discussions et les controverses relatives aux politiques d’éducation, à partir de différents contextes de débats mobilisant une pluralité d’acteurs, individuels et collectifs. Elle vise à mieux appréhender les conceptions politiques de l’éducation, leurs fonctions de questionnement et de transformation, notamment dans les dynamiques transnationales. Une attention particulière est portée aux formes d’argumentations nouvelles et aux reconfigurations des stratégies discursives. Les enquêtes portent sur les réinterprétations de l’idéal républicain, les processus de démocratisation scolaire, les tensions entre cultures scolaires et milieux, le rôle de l’éducation nouvelle et des sciences de l’éducation dans les réformes scolaires, les réseaux éducatifs internationalistes et pacifistes. Certains volets de la recherche sont traités en étroite collaboration avec les Archives Institut Jean-Jacques Rousseau (AIJJR) et l’équipe ERHISE (Equipe de recherche en histoire sociale de l’éducation) de l’Université de Genève.

Recherche 4 : L’école moyenne, une perspective internationale (resp. François Baluteau)

 L’objectif du projet est, dans la continuité d’un travail antérieur (Baluteau, 2013), d’examiner en quoi (quels enseignements ?), pourquoi (quels mécanismes et quelles raisons ?) et selon quels effets sociaux (pour quels types d’élèves ?), se développe l’école moyenne dans plusieurs pays distincts par leur identité scolaire (histoire, culture, organisation) ? Les pays prévus sont : Angleterre, Belgique, Canada (Québec), Espagne (Catalogne), France, Suède, Suisse (Vaud). Le projet international s’appuie sur la contribution de collègues exerçant dans ces différents pays.

Recherche 5 : Les médias, dispositifs de communication et rôle éducatif (resp. Dana Popescu-Jourdy et Elisabeth Vercher)

La recherche examine les diverses formes d'organisations des médias sur différents terrains (comme les ONG, les associations…) et sur la manière dont le cadre (tel que le définit E. Goffman) structure ce dispositif de communication. Elle s'intéresse à la question du rôle éducatif des médias, aussi bien des médias dits « traditionnels » (presse, audio-visuel) que des nouveaux médias numériques (blogs, forums, réseaux sociaux). 

 

Recherche 6 : Diversité et difficultés d'apprentissage dans l'enseignement supérieur (resp. S. Colin, I. Guinamard

La maîtrise de la langue écrite chez les étudiants de licence se destinant à l'enseignement. Description de corpus de productions écrites et réflexions pour une remédiation cognitive